ÉTATS-UNIS: Vers une évolution de la procédure d’obtention de l’ESTA ?

Collecte des données biométriques, application mobile, déclinaison obligatoire de l’identité numérique,…
Les modalités de la demande d’ESTA pour les États-Unis pourraient changer dans les prochains mois.

Rédigé le 9 décembre 2021 – Par Nicolas Le Page  


Si vous trouvez cet article intéressant, vous pouvez le partager sur:

 

et vous inscrire à la newsletter Action-Visas 📧 🛫

Commandez votre ESTA États-Unis


Dans l’optique d’améliorer ses processus de vérification de l’identité des non-immigrants exemptés de visa court séjour, les autorités américaines pourraient prochainement faire évoluer leur système électronique d’autorisation de voyage ESTA.

 

L’ESTA (ou Electronic System Travel Authorization) s’applique aux voyageurs internationaux, dont les citoyens français, cherchant à se rendre aux États-Unis dans le cadre du programme d’exemption de visa (VWP), ces derniers devant fournir en ligne des informations personnelles et sur le voyage à venir au Service des douanes et de la protection des frontières (CBP) avant de pouvoir fouler le sol de l’Oncle Sam sans visa.

 

Dans un avis publié 18 novembre dernier au Federal Register (journal officiel américain), le Service des douanes et de la protection des frontières annonçait vouloir apporter des modifications au procédé d’obtention de l’ESTA afin d’améliorer les contrôles sur l’identité des postulants à l’entrée dans le pays sans visa.

 

Collecte obligatoire des médias sociaux

Depuis 2016, le gouvernement américain demande aux voyageurs étrangers réclamant une autorisation électronique de voyage de renseigner en ligne leurs profils sur différents réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter, LinkedIn ou encore Instagram. Cette rubrique étant actuellement facultative, l’absence de réponse n’engendre à ce jour pas de refus de délivrance de l’ESTA.

 

Cela pourrait pourtant ne pas durer, le Service des douanes américaines proposant en effet que la saisie de cette rubrique devienne obligatoire

« La sécurité nationale est la priorité absolue du CBP lors de l’examen des demandes d’ESTA, et chaque voyageur potentiel aux États-Unis est soumis à un contrôle de sécurité approfondi. Le CBP s’efforce en permanence de trouver des mécanismes pour améliorer nos processus de filtrage afin de protéger les citoyens américains, tout en soutenant les voyages légitimes aux États-Unis. Le CBP demande déjà certaines informations de contact, des antécédents de voyage et des informations sur les membres de la famille à tous les demandeurs d’ESTA. Faire des médias sociaux un champ obligatoire dans la demande ESTA améliorera nos processus de vérification et aidera à confirmer l’identité des candidats » déclare le Service américain des douanes.

 

Pas de rêve américain pour les irréductibles sans identités numériques…? L’avenir nous le dira.

 

Collecte d’informations biométriques

Pour obtenir une autorisation électronique de voyage au États-Unis, il n’est actuellement pas nécessaire de soumettre en ligne une copie de sa photo d’identité ou de son passeport, seules les données présentes sur ce dernier devant être renseignées.

 

Le Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis prévoit de commencer à recueillir les données biométriques des demandeurs d’ESTA en réclamant à ces dernier de télécharger une copie de la page biométrique de leur passeport et de fournir en ligne un autoportrait de type « selfie » afin de confirmer leur identité.

 

Et pour plus de commodité dans cette nouvelle étape de collecte des données biométriques, le CBP a tout prévu…

 

Création d’une application mobile ESTA

Il n’existe pour l’heure pas d’application mobile ESTA officielle et le Service des douanes souhaite bien y remédier.

Le CBP prévoit donc de mettre en œuvre une application mobile afin de fournir une option supplémentaire, plus pratique, pour les voyageurs exemptés de visa américain et souhaitant réclamer une ESTA en facilitant la collecte des données biométriques. Cette future application mobile devrait être très similaire à l’environnement actuel du site officiel de demande d’ESTA, mais cette application bénéficiera de la technologie NFC (Near Field Communication), dont nous sommes devenus familiers, notamment avec les paiements sans contact.

 

« Cette nouvelle fonction sera accessible via les appareils mobiles, c’est-à-dire les téléphones portables et les tablettes. La portabilité des appareils mobiles facilitera la demande d’ESTA, car un demandeur ne sera pas limité à postuler sur un ordinateur de bureau. La première phase permettra aux appareils fonctionnant sous Android d’utiliser l’application ESTA, puis la deuxième phase suivra avec les appareils iOS » annonce le CBP.

 

Comment fonctionnera l’application mobile ?

Le CBP détaille le procédé de demande d’ESTA via sa prochaine application:

  • L’application permettra aux utilisateurs de scanner la puce électronique du passeport (intégrée dans le passeport) pour extraire les données des passagers;
  • Un appareil mobile avec capacité NFC sera requis pour scanner la puce électronique du passeport lors de la demande d’une nouvelle application à l’aide de l’application mobile ESTA;
  • Les données sur la puce électronique permettent le scan NFC;
  • Si l’appareil mobile n’a pas de capacité NFC, l’utilisateur pourra soumettre une demande d’ESTA sur ordinateur.

 

Après avoir déterminé si l’appareil mobile est compatible NFC :

  • Le demandeur prendra un selfie ou une photo « en direct » (une autre personne peut également prendre une photo du demandeur);
  • L’application mobile effectuera un « test de vie » pour déterminer la corrélation entre la photo fournie et le passeport;
  • Si la photo d’identité du passeport et la photo « test de vie » ne correspondent pas, un écran « Third Party Acknowledgement » s’affichera et nécessitera une confirmation;
  • Le demandeur remplira les champs de données de la même manière que pour la demande d’ESTA habituelle;
  • Lorsque le demandeur aura complété sa demande, il pourra régler les frais d’ESTA;
  • Le processus de paiement sera le même que pour la demande actuelle d’ESTA et le coût de chaque demande sera maintenue à 14 USD, sauf en cas de refus, les frais seront de 4 USD.

 

Pour l’heure, toutes ces recommandations sont à l’examen mais, après avoir inspiré de nombreux pays avec l’ESTA, comme la Corée du Sud (K-ETA), la Nouvelle-Zélande (NZeTA) ou encore son voisin canadien (AVE), nuls doutes que les autorités américaines s’inspireront à leur tour des autres pays qui proposent des visas électroniques (e-Visa) en réclamant des documents justifiant de l’identité biométrique des requérants.

 

Concernant les informations relatives aux réseaux sociaux, la Russie annonçait l’année dernière vouloir également réclamer ces données aux requérants d’e-Visa (quand celui-ci sera réactivé), et les retours, tant en provenance des voyageurs que des professionnels locaux du secteur touristique, avaient été plus que mitigés dans l’optique de développement d’un outil créer initialement pour attirer plus de touristes…


Vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez-le sur:

 

et vous inscrire à la newsletter Action-Visas 📧 🛫