SRI LANKA – L’île est ouverte aux touristes étrangers

Après dix mois de fermeture, le Sri Lanka accueille aujourd’hui les touristes étrangers du monde entier, en rouvrant ses aéroports internationaux de Bandaranaike (Colombo) et de Mattala Rajapaksa (Hambantota).

Rédigé le 21 Janvier 2021 – Actualisé le 5 Février 2021 – Par Nicolas Le Page (TwitterLinkedIn)

« Les aéroports du Sri Lanka sont prêts à de nouveau vous accueillir » – illustration: BIA Airport




🛫 #VoyagezInformés 📰

Inscrivez-vous ici 📧  à notre newsletter et abonnez-vous aux réseaux sociaux du MEAE pour vous tenir informé des actualités internationales sur les formalités voyages 🗺 .


Cela était annoncé il y a quelques jours et c’est maintenant effectif: les deux aéroports internationaux du Sri Lanka ont rouvert leurs portes ce jeudi 21 Janvier 2021 et l’île accueille déjà ses premiers touristes internationaux.

 

Les touristes étrangers titulaires d’un visa électronique (ETA), dont la délivrance a repris, les détenteurs de permis de résidence/investisseur et les voyageurs ayant la double nationalité peuvent maintenant entrer dans le pays, en suivant un protocole de sécurité touristique précis afin de rendre l’île aussi sûre, sécurisée et sereine que possible pour les visiteurs et les citoyens sri-lankais.

 

À l’exception des personnes ayant séjourné au Royaume-Uni dans les 14 jours précédents l’arrivée dans le pays, les voyageurs internationaux de toutes nationalités et provenance sont autorisés à entrer au Sri Lanka.

 

 

Réservation d’hôtel certifié, tests PCR, assurance, visa touristique, attractions et sites touristiques,… Action-Visas vous détaille ici les différentes modalités d’entrée et de séjour au Sri Lanka, qui n’impose pas de quarantaine, ni aucun nombre de jours minimum de séjour.

 

Avant tout, choisir un hôtel certifié « sûr et sécurisé » de niveau 1

 

Les touristes internationaux peuvent séjourner sur l’île durant quelques jours ou plusieurs semaines, et sont autorisés à profiter de toutes les installations (piscine, spa, salle de sport,…) de leurs hôtels respectifs certifiés « sûrs et sécurisés » de niveau 1 durant les 14 premiers jours de leur voyage, garantissant donc la création d’une « bulle bio-sécurisée » pour les visiteurs internationaux et assurant ainsi la sécurité de ces derniers, des communautés locales et des employés de l’industrie.

 

Le certificat « Safe & Secure », qui sert de marque de confiance, de sécurité et d’assurance à tous les clients internationaux, est émis avec un code QR unique à chaque hôtel certifié et, en scannant le code QR de l’établissement à l’aide d’un smartphone, les visiteurs peuvent, non seulement vérifier les informations clés de l’hôtel certifié, mais également signaler immédiatement aux autorités toute violation liée aux procédures de sécurité sanitaire.

 

Les hôtels certifiés « sûrs et sécurisés » de niveau 1 sont des établissements, fournisseurs d’hébergement exclusivement dédiés aux touristes internationaux pendant les 14 premiers jours de leur séjour, qui se conforment aux protocoles de santé Covid-19 et aux directives opérationnelles du tourisme.

 

Après 14 jours de séjour dans un ou plusieurs hôtels certifiés « sûrs et sécurisés » de niveau 1, les touristes peuvent visiter l’intégralité de l’île.

 

Prépayer les tests PCR et l’assurance Covid auprès de l’hôtel

 

Avant d’effectuer la demande de visa électronique ETA, les visiteurs étrangers doivent prépayer, auprès de l’établissement hôtelier certifié de niveau 1 choisi, la couverture obligatoire d’assurance Covid-19 et les tests PCR qui seront réaliser durant le séjour.

 

Un prépaiement de 12 US$ (∼ 10 €) est à effectuer auprès de l’établissement hôtelier certifié de niveau 1 pour l’assurance obligatoire Covid-19, couvrant à hauteur de 50 000 US$ pour une période d’un mois.

 

La politique de tests PCR pour les touristes a été légèrement assouplie depuis le 2 Février 2021.

 

Le coût d’un test PCR est de 40 US$ (∼ 34 €) et le nombre de tests à préacheter dépend de la durée du séjour:

  • pour un séjour jusqu’à 13 jours: deux tests PCR sont à prépayer auprès de l’hôtel certifié de niveau 1 choisi;
  • pour un séjour de 13 jours ou plus: trois tests PCR sont à prépayer auprès de l’hôtel certifié de niveau 1 choisi.

 

  • Le premier test est effectué à l’arrivée;
  • Si le voyageur séjourne au Sri Lanka 5 jours (4 nuits) ou moins, aucun autre test PCR que celui fait à l’arrivée ne sera nécessaire;
  • Si le voyageur reste au Sri Lanka plus de 5 jours (4 nuits) et moins de 14 jours (13 nuits), un second test PCR sera réalisé entre le 5ème et 7ème jour;
  • En cas de séjour de 14 jours (13 nuits) ou plus, un troisième et dernier test PCR sera effectué entre le 10ème et le 14ème jour.

 

Actuellement, aucune exception n’est faite pour les voyageurs vaccinés et tous les protocoles de sécurité doivent être respectés par ces derniers.

 

En cas de résultat positif au test PCR, le voyageurs sera placé en quarantaine dans une zone isolée de hôtel certifié, sous la stricte surveillance du médecin de l’hôtel et des autorités sanitaires locales. En cas de nécessité d’un transfert à l’hôpital, la couverture d’assurance Covid-19 remboursera les frais d’hospitalisation, y compris les frais de transfert d’ambulance, jusqu’à 50 000 US$ par mois.

 

Prochainement, ces frais de test PCR et d’assurance Covid pourront être réglés lors de la demande de visa en ligne ETA.

 

Obtenir le visa électronique ETA

 

Après avoir sélectionné l’hôtel certifié de niveau 1 et prépayé les frais de tests PCR et d’assurance Covid obligatoire auprès de ce dernier, la procédure de demande du visa électronique ETA peut être enclenchée, soit sur le site gouvernemental: eta.gov.lk, soit auprès d’Action-Visas qui a simplifié et optimisé le processus d’obtention du visa touristique pour ses clients.

 

La réservation effectuée, l’hôtel certifié délivrera au voyageur un numéro de confirmation, qu’il devra renseigner au moment de la demande de visa électronique, au regard des coordonnées de l’établissement d’accueil, attestant ainsi le prépaiement obligatoire des tests PCR et de l’assurance. Les autorités sri-lankaises ont déclaré que si cette exigence de réservation (et prépaiements des test PCR et assurance) préalable à la demande de visa électronique n’était pas respectée, l’ETA ne serait pas délivrée et les frais réglés non-remboursés.

 

Le cout du visa touristique électronique (ETA) s’élève à 36 US$ (∼ 30 €) et, après approbation, autorise un séjour de 30 jours au Sri Lanka. L’ETA peut être prolongée sur place, à Colombo, jusqu’à 2 mois, permettant ainsi un séjour de 3 mois.

 

S’exprimant lors de la conférence de presse hebdomadaire d’après conseil des ministres, le ministre sri-lankais du Tourisme, Prasanna Ranatunga, a déclaré cette semaine que le gouvernement allait « prochainement accorder des visas de longue durée aux visiteurs étrangers souhaitant arriver dans le pays. Les visas étaient précédemment approuvés pour 30 jours prolongeable sur place, ils seront, en conséquence, prochainement délivrés pour trois mois » .

 

À l’avenir, le processus d’e-Visa touristique (ETA) intègrera l’application mobile gouvernementale « Visit Sri Lanka » , qui sera également disponible sur le Play Store (Android) et sur l’App Store (iOS). Les voyageurs internationaux devront télécharger cette application mobile, à des fins de coordination et de facilitation, lorsqu’elle sera disponible.

 

 

Quelles sont les conditions d’entrée au Sri Lanka ?

 

Les visiteurs internationaux, titulaires d’un visa touristique électronique (ETA) approuvé, doivent présenter à l’embarquement:

  • un passeport valable au moins 6 mois après la date d’entrée;
  • un billet de retour;
  • un résultat négatif de test PCR réalisé 4 jours (96 heures) avant le vol;
  • un formulaire de santé (HDF) soumis avant l’embarquement, à bord du vol ou à l’arrivée.

 

Les attractions et sites touristiques approuvés

 

L’Autorité de Développement du Tourisme du Sri Lanka (SLTDA) et l’industrie du tourisme ont développé un concept touristique de « bulle bio-sécurisée », consistant en un environnement sûr, sécurisé et isolé du monde extérieur pour minimiser le risque d’infection au Covid-19 et permettant ainsi aux visiteurs internationaux d’explorer plusieurs sites touristiques et attractions dans le pays durant les premiers jours de leur séjour au Sri Lanka.

 

Pendant les 14 premiers jours, les visiteurs étrangers peuvent quitter l’hôtel certifié mais uniquement pour visiter une liste de sites touristiques sélectionnés, qui comprend notamment  des endroits tels que la réserve forestière de Sinharaja, les parcs nationaux de Yala, d’Uda walawe, de Kaudulla et de Wilpattu, l’observation des baleines de Mirissa, la forteresse de Sigiriya, Anuradhapura (à l’exclusion de « Sri Maha Bodhi ») et Polonnâruvâ.

Les visas électroniques (dits « e-Visas »), une tendance irréversible …
Quelques exemples de destinations en Afrique :

Mais aussi pour les visas de l’Arabie Saoudite, La Russie, Djibouti, Dubaï, l’Égypte, l’Inde

Quelques pays résistent encore au visa électronique, comme le Cameroun ou la Thaïlande… Mais cela ne saurait tarder

Commandez votre ETA Sri Lanka